Agir contre la leucémie

LE DON DE MOELLE OSSEUSE

Pourquoi devenir donneur de moelle osseuse ?
Devenir donneur de moelle osseuse est un engagement volontaire, une décision mûrie après avoir pris connaissance des informations disponibles sur le don de moelle.

“Un engagement pour autrui”

La greffe de moelle osseuse est une pratique thérapeutique reconnue qui permet, souvent, la guérison de maladies mortelles.

Ces maladies, telle que la leucémie ou l’aplasie, ont de graves conséquences sur la moelle osseuse et pour ceux qui en souffrent, la greffe d’une moelle osseuse saine représente souvent le seul espoir de guérison.

Une des conditions absolues de succès d’une greffe de moelle est la compatibilité tissulaire du donneur et du receveur. Il faut donc greffer au malade une moelle osseuse aussi identique que possible à la sienne quant à ses caractéristiques tissulaires dénommées groupage HLA (Human Leucocytes Antigens).

Les recherches d’un donneur compatible s’orientent d’abord vers les frères et s½urs du malade. Mais les familles nombreuses se font plus rares et finalement ce n’est qu’un seul malade sur quatre qui a la chance de trouver un donneur compatible dans sa fratrie c’est à dire ayant hérité des mêmes caractéristiques tissulaires paternelles et maternelles que lui.

Dans de nombreux cas, le seul espoir de guérison repose donc sur le fait de trouver un donneur non apparenté compatible avec le receveur. Les chances de compatibilités sont alors de une pour un million.

Dès 1971, les premiers Registres de donneurs volontaires se développent, d’abord en Europe, puis au Etats-Unis. L’association France Greffe de Moelle (FGM), Registre National de donneurs de moelle, voit le jour en 1987. FGM reçoit du Ministère de la Santé la mission de développer et de gérer un fichier de donneurs volontaires relié à l’ensemble des Registres internationaux pour lebénéfice des patients nationaux et internationaux.

Depuis le 1er septembre 2006 c’est l’Agence de la biomédecine qui a la gestion de ce fichier.

Pour télécharger le formulaire de donneur volontaire : Cliquez ici

Pour télécharger les coordonnées des centres donneurs : Cliquez ici

LE DON DE PLAQUETTES

Qui reçoit ?
Les patients atteints de maladies hématologiques et de cancers. Les traitements par chimiothérapie sont toxiques pour les cellules issues de la moelle. Le malade dans les semaines suivant son traitement n’en produit plus, il risque l’hémorragie et le recours à un donneur en plaquettes est systématique. Un don de plaquettes permet de transfuser un à deux adultes ou trois enfants.

Pourquoi donner ?
Les plaquettes ne se conservent pas plus de 5 jours contrairement aux globules rouges et au plasma. Les réserves et les stocks sont donc impossibles à constituer. Pour cela un flux permanent et quotidien de donneurs doit être disponible. En été la pénurie de donneurs est parfois dramatique pour certains patients. En France, le don est bénévole contrairement à certains pays. Pour que celui-ci reste efficace et gratuit les banques du sang comptent beaucoup sur la générosité des bénévoles.

Déroulement
Ce type de don dure environ 2 h 30. Le sang est prélevé dans la veine du donneur, séparé à l’aide d’un automate en ses différents constituants : plaquettes, globules rouges, plasma . Les plaquettes sont conservées dans la poche de 600 ml et les autres constituants restitués au donneur. Il existe plusieurs types d’automates : certains nécessitent un bras, d’autres les deux bras du donneur. Ce type de don plus long que le don de sang total est un peu moins fatigant pour le donneur puisque les globules rouges (véhiculant l’oxygène) lui sont restitués.
– Chaque individu peut donner 5 fois par an au maximum
– A partir de 18 ans jusqu’à 60 ans
– Un intervalle de 8 semaines est nécessaire entre chaque don
– Le don de plaquettes s’effectue uniquement sur rendez-vous.

Où donner ?
Il suffit de s’adresser à la banque du sang dans tous les hôpitaux et centres de transfusion. Coordonnées des sites de collecte : Cliquez ici

Comments are closed.